De nombreux ménages prévoient désormais des cuves dans leur résidence pour capter l’eau issue des précipitations. Cette pratique se démocratise de plus en plus en raison de ses multiples atouts. Hors-sol ou enterrés, ces fûts de grande contenance se retrouvent généralement à l’extérieur des locaux. Ils servent essentiellement au stockage et à la distribution éventuelle de l’eau de pluie. Nous vous exposons les principaux avantages d’un collecteur d’eau dans cet article.

Description d’un récupérateur d’eau

Un récupérateur d’eau représente une cuve de grande capacité destinée à recueillir les eaux de pluie. L’installation permet de connecter ce dispositif aux gouttières de votre résidence. Il sert au stockage de la précieuse ressource que vous pouvez exploiter pour le ménage ou pour le jardinage. Il intègre généralement un filtre qui débarrasse le liquide des salissures en aval ou en amont. Il conserve l’eau à l’état pur et sans odeur. Cela ne la rend pas pour autant potable ! Vous avez la possibilité de connecter votre récupérateur d’eau à une pompe électrique. Vous pourrez aisément arroser votre jardin et alimenter vos sanitaires ainsi que vos appareils ménagers. Il représente aujourd’hui un dispositif incontournable dans toute résidence moderne. Il participe grandement à la rationalisation de l’eau qui demeure un véritable enjeu planétaire. Il permet de réduire la consommation moyenne par individu.

Fonctionnement d’un récupérateur d’eau

Hors-sol ou enterré, ce dispositif se retrouve connecté aux gouttières de votre domicile. Il recueille toutes les eaux issues des précipitations. Son système de dégrillage rejette les déchets épais comme les feuilles mortes ou les pierres. Ce type de cuve intègre généralement des filtres qui purifient le liquide en aval ou en amont du stockage. Un récupérateur assure une bonne conservation de l’eau de pluie en vue de son utilisation ultérieure. Il s’installe de manière à permettre la redistribution du liquide en temps réel. Il se connecte souvent à une pompe électrique pour la remise en pression. Vous pouvez y relier un tuyau pour l’arrosage du jardin. Cette ressource peut également servir aux tâches ménagères. Dans ce cas, vous associez le récupérateur à un réseau de robinetterie indépendant de celui de l’eau potable.

Différents types de récupérateur d’eau

Les fabricants proposent principalement deux modèles de collecteur.
  • Les cuves enterrées se positionnent dans le sol. Leur capacité oscille entre 2 500 à 10 000 litres. Cela leur confère une grande autonomie. Elles se démarquent par leur polyvalence. Elles s’intègrent parfaitement à votre environnement et au décor existant. Elles s’adaptent à la quasi-totalité de vos besoins. L’eau stockée peut servir à l’arrosage de vos plantes dans le jardin ou au lavage de votre véhicule. Vous pouvez y relier aisément un réseau de tuyaux pour alimenter les toilettes ou le lave-linge. Les fûts enterrés se conçoivent souvent en polyéthylène ou en béton. Leur installation reste assez complexe et contraignante.
  • Les cuves hors-sol servent essentiellement à l’arrosage des plantes et au lavage. Leur contenance n’excède pas généralement 2000 litres. Toutefois, vous avez la possibilité d’en associer plusieurs en réseau. Ces récupérateurs d’eau de pluie se mettent en place assez facilement. Ils s’intègrent parfaitement au jardin. Certains modèles autorisent l’installation d’une pompe immergée. La puissance et le débit de celle-ci doivent tenir compte de la capacité de votre cuve. Vous pouvez aussi y connecter un tuyau d’arrosage ou un nettoyeur à haute pression.

Évaluez vos besoins avant l’achat d’un récupérateur d’eau de pluie. Prenez également en compte le volume de liquide que votre toiture permet de collecter. Ne perdez pas non plus de vue le matériau de fabrication. Nous vous recommandons une cuve hors-sol munie d’un couvercle et d’un robinet.

Principaux avantages d’un récupérateur d’eau

Le plébiscite de cet équipement s’explique par ses multiples atouts. Il représente une solution parfaite face aux enjeux climatiques. Il permet de réduire votre facture de consommation d’eau.

Une mise en place facile

Un récupérateur hors-sol s’installe très facilement. Cela n’exige pas des aménagements très importants. Concrètement, le spécialiste raccorde directement les gouttières à votre cuve via un collecteur. Il prévoit un dégrillage pour empêcher le passage des déchets volumineux comme les feuilles mortes ou les mousses.Si nécessaire, il met en place des filtres. Cela préviendra le dépôt de vase au fond de votre récupérateur d’eau. Au besoin, vous pouvez ajouter d’autres cuves à votre dispositif pour accroitre sa capacité de collecte et de stockage. Le spécialiste les positionnera de manière à les maintenir connectées en permanence. Nous déconseillons les fûts ouverts. Des moustiques peuvent y proliférer assez rapidement. Toutefois, des pastilles spécifiques existent sur le marché pour détruire durablement leurs larves. Quant aux cuves enterrées, leur mise en place se révèle plus complexe. Elles s’installent généralement au moment des travaux de construction. Dans le cas contraire, vous devrez réaliser des réaménagements d’envergure pour les intégrer à votre résidence. Nous vous recommandons de prendre toutes les dispositions requises pour respecter les règles de la récupération d’eau de pluie.

Une solution écologique

L’eau représente aujourd’hui une ressource rare. L’installation d’un récupérateur constitue donc une excellente initiative pour en économiser. Ce dispositif en recueille naturellement pour les besoins secondaires comme l’arrosage, l’irrigation, le lavage ou les toilettes. Cela permet de moins solliciter les nappes phréatiques. Vous recourez alors à l’eau potable exclusivement pour étancher votre soif et pour préparer.

Une solution très pratique

En cas de pénurie, vous pouvez purifier l’eau de pluie recueillie par votre récupérateur pour vos besoins alimentaires. Des fournisseurs spécialisés proposent des filtres très efficaces qui assainiront le liquide et le rendront rapidement potable.

Un collecteur permet de stocker de l’eau que vous pourrez exploiter pour arroser naturellement vos végétaux. Votre potager affichera alors des plantes en parfaite santé. Celles-ci se développeront normalement et produiront de magnifiques fleurs ou de succulents fruits. Nous vous recommandons de ne plus utiliser l’eau de robinet au niveau de votre jardin. Celle-ci intègre du chlore qui entrave discrètement la bonne croissance de vos végétaux.

L’eau de pluie ne comporte pas de calcaire. Son usage régulier préserve vos équipements ménagers des encrassements. Vous n’observerez pas de tartre sur votre lave-linge. Elle rend naturellement les vêtements plus souples. Cela vous permet de réduire le dosage des produits utilisés. Elle adoucit également votre peau et vos cheveux sous la douche. Votre chauffe-eau devient plus efficace. Cela vous aidera à économiser du courant électrique. L’eau de pluie préserve vos équipements d’une dégradation précoce. Elle les rend plus performants et plus durables. Vous n’aurez donc plus à les renouveler régulièrement.

Un récupérateur vous permet de disposer en permanence d’eau naturelle pour le lavage de votre véhicule. Celle-ci mousse très bien. Vous pourrez nettoyer les moindres recoins de votre automobile. Après le rinçage, vous n’observerez pas les traditionnelles traces blanches laissées par le calcaire.

Une solution très économique

L’eau potable représente aujourd’hui une denrée rare. Conformément à la loi de l’offre et de la demande, son prix ne cesse d’augmenter au fil des ans. Le coût du m3 excède déjà les 5 € dans certaines régions. Dans ce contexte inflationniste, la possibilité de recueillir gratuitement de l’eau de pluie grâce à un récupérateur représente une véritable aubaine. Vous pouvez vous en servir pour le jardinage, le lavage et les toilettes. Votre facture d’eau baissera dès la première année. Vous réussirez assez vite à amortir l’investissement initial. Au bout de quelques années, vous aurez économisé une jolie petite fortune ! Vous n’hésiterez pas à augmenter la capacité de votre collecteur d’eau pour moins dépendre du réseau public. Cette eau reste impropre à la consommation et à la préparation, sauf après traitement et purification.

Conseils pour entretenir votre récupérateur d’eau

À fil des mois, des dépôts de saletés s’accumulent au fond de votre collecteur. Des déchets peuvent aussi obstruer le dégrillage. Le bouchage des filtres s’observe également assez souvent. L’eau pourrait alors devenir impropre pour le lavage.Bien évidemment, cela vous expose à des risques de maladies si vous vous en servez au niveau de la douche et des toilettes. Pour bénéficier des principaux avantages d’une cuve hors-sol, nous vous recommandons de la vidanger au moins une fois annuellement. Vous en profitez pour assurer un nettoyage minutieux de la cuve. Intervenez lorsque le niveau du liquide se trouve au plus bas.Vous l’ouvrez pour astiquer le fond. Puis, vous effectuez un lavage à grande eau. Intéressez-vous également aux filtres et au dégrillage. Vérifiez aussi l’état de la pompe. Mettez au propre sa crépine d’aspiration pour la rendre plus performante. N’oubliez surtout pas de nettoyer les gouttières vers la fin de la saison sèche. Cela permettra un écoulement normal des eaux à l’arrivée des pluies.Nous vous recommandons de solliciter l’assistance d’un professionnel pour l’entretien de votre collecteur d’eau et de tous les autres dispositifs connexes.

En définitive…

Un récupérateur d’eau représente un accessoire indispensable dans toute résidence moderne. Au-delà des enjeux écologiques, il garantit des économies importantes sur vos factures. Il préserve vos équipements du calcaire. Il protège vos plantes du chlore. Toutefois, nous vous recommandons la prudence si vous vivez dans une zone côtière. L’eau de pluie pourrait contenir du sel marin.Celui-ci peut décimer vos végétaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here