Il est important que dans une société, les individus puissent s’épanouir librement dans tous les domaines de la vie qu’ils embrasent. Cependant, un individu ne réussira pas à se développer tout seul. Il aura forcément besoin de s’appuyer sur ses semblables pour aller de l’avant ; d’où l’importance de la solidarité : porter de l’aide de façon désintéressée à une personne qui se trouve dans le besoin, pour lui rendre sa dignité de personne humaine. Ce partage de valeurs, ce don de soi, certaines entreprises l’ont compris et s’activent pour soutenir les associations dans le besoin.

Notion de solidarité

La solidarité est un élan du cœur, un sentiment qui pousse une personne quelconque (physique ou morale) à accorder de l’aide ou une attention, à faire un geste à une autre personne qui se trouve dans le besoin ou qui a besoin d’assistance. Cette dernière, à son tour, lui rend la pareille au moment favorable. Cette démarche d’entraide réciproque peut être motivée par l’éthique, par l’intérêt ou par le devoir moral. Être solidaire, c’est donc se soutenir mutuellement. On comprend donc que la solidarité est l’onguent qui crée la communion et qui facilite et rehausse la cohésion entre les individus d’une même société. Dans un tel climat d’entraide mutuelle, toutes les personnes parviennent à s’épanouir et à évoluer normalement. Du coup, la société entière se voit développée dans un cadre harmonieux. Il existe aujourd’hui des ONG, des associations et des entreprises solidaires qui s’investissent jour et nuit pour porter de l’aide aux personnes démunies afin de leur permettre de s’épanouir elles aussi.

Qu’est-ce qu’une entreprise solidaire ?

La loi désigne par entreprise solidaire toute entreprise qui remplit l’une des conditions suivantes :

  • Le tiers des employés doivent avoir été engagés sous contrat d’insertion par l’activité économique, soit sous contrat de travail assisté, soit en contrat professionnel approfondi dans un contexte de respect des conventions d’un groupement d’employeurs. Ils doivent également bénéficier d’un suivi personnalisé pour faciliter leur accès à l’emploi ou être reconnus comme étant des travailleurs handicapés.
  • L’entreprise doit être créée sous forme de coopérative, d’association, de mutuelle, d’institution prenant des précautions pour l’avenir ou encore de société où les gouvernants/responsables sont désignés par vote des adhérents, des sociétaires ou des salariés. Le salaire moyen des plus rémunérés de l’organisation ne doit pas excéder cinq fois le SMIC.

Par ailleurs, les organismes dont au moins 35% des actifs proviennent d’entreprises solidaires, de même que les institutions de crédit qui effectuent en majorité (80%) des prêts et investissements en faveur d’organisations solidaires sont aussi assimilés à des entreprises solidaires. Il existe beaucoup d’autres structures solidaires.

Cas particulier d’une agence web solidaire

Une agence web est tout d’abord une agence virtuelle qui propose des services numériques et digitaux. La spécialité des agences web réside surtout dans leur habileté à apporter des link juice rentables à certaines pages web et sites : c’est le référencement naturel ou Search Engine Optimization (SEO). Ces agences permettent ainsi aux sites concernés d’apparaître en tête de liste dans le moteur de recherche de Google.

Google est en effet, depuis plus d’une décennie, le barycentre de toutes les demandes sur internet. Que ce soit pour recueillir des dons, signer une pétition, il faut s’y faire référencer. C’est là qu’intervient le rôle des agences web solidaires. Une agence web solidaire offre ce service de référencement de façon bénévole aux associations pour leur permettre de rendre populaires leurs différentes actions. Ces agences solidaires recherchent, dans leur travail quotidien, des trafics de qualité à attribuer à des sites internet qui abordent des thématiques d’entraide mutuelle. Ceci passe par la définition de mots clés compréhensifs et faciles à identifier par les moteurs de recherche. Ainsi, par le biais de ce travail minutieux de définition de mots clés simples et de maillage interne optimal de leurs liens, les différentes associations d’aide de la personne humaine obtiennent plus de visibilité sur internet.

En réalité, toutes les associations rêvent d’être célèbres, d’être plus visibles afin de susciter le maximum de dons et de bénévolats auprès des personnes sensibles. Mais, très peu sont celles qui disposent réellement des moyens financiers et des ressources humaines nécessaires pour atteindre ces objectifs. Le côté communication étant ainsi défaillant, il leur serait difficile de tenir longtemps. Pour leur venir en aide, les agences web, à l’instar de https://www.l-agenceweb.com/liens-sponsorises/, mettent leurs connaissances et compétences en matière de référencement à leur disposition, pour booster leur visibilité dans le moteur de recherche de Google. De ce fait, elles sont plus connues du grand public et sont directement orientées vers les bonnes personnes dont elles ont besoin pour continuer leurs œœuvres humanitaires. De la même manière, elles peuvent facilement dialoguer avec les personnes ressources pour venir en aide aux plus démunis. Elles ont ainsi l’occasion de se dévoiler, et de montrer au monde entier l’importance de leurs actions.

Les entreprises d’économie sociale et solidaire

Les entreprises d’économie sociale et solidaire (ESS) mettent beaucoup plus l’accent sur le service rendu, l’aide portée, l’assistance offerte que sur le bénéfice ou le profit, dans la mise en place de leurs projets économiques. Ce qui est bien paradoxal puisqu’en économie les agents économiques sont appelés à être rationnels, c’est-à-dire à maximiser leur profit et satisfaction. Mais, avec ce type d’entreprise, on assiste à tout un scénario contraire. Ils placent le bien-être de l’humain au-devant de toutes leurs initiatives. En 2015, l’ESS représentait 10,5% de l’emploi français. Comme pour dire que lorsqu’on donne de tout son cœur, on en reçoit davantage. Lorsqu’on cherche à faire le bonheur de l’autre, on est mille fois plus heureux et comblé.

L’ESS regroupe des entreprises variées qui partagent des valeurs communes :

  • Réaliser des projets économiques dans l’intérêt de tous : entreprendre collectivement et partager les bénéfices en fonction des besoins de chacun ;
  • Miser sur l’éthique dans la redistribution des profits : la majorité des bénéfices doit être reversée au sein de l’entreprise ;
  • Gérer et gouverner démocratiquement en impliquant toutes les parties prenantes (les clients, les partenaires, les usagers, les bénévoles, les salariés…) ;
  • Mener des actions à utilité sociale.

Les organisations présentes dans l’ESS sont donc les associations, les mutuelles, les fondations, les coopératives et les entreprises commerciales qui s’approprient les valeurs et règles de l’ESS (but non lucratif, gouvernance démocratique, réserves impartageables, utilité collective).

Les différents domaines d’intervention

L’ESS embrase tous les secteurs d’activités (assurance, banque, services, logement, industrie, santé, IAE, BTP, tourisme, agriculture, culture, communication, sport, informatique, solidarité internationale…) et apporte à chaque fois une touche sociale.

Certaines entreprises ordinaires ont perçu la nécessité de la solidarité et s’engagent à leur tour de différentes manières.

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE)

La RSE suggère que les entreprises s’intéressent aux problèmes environnementaux tels que le réchauffement climatique, la rareté des ressources et qu’elles adoptent des politiques de diversité en insistant sur le respect des droits de l’homme. En France, toutes les grandes entreprises doivent produire annuellement des rapports concernant les domaines (environnemental, social et de gouvernance) préconisés par la RSE.

Le mécénat

Le mécénat est un soutien matériel, financier ou technique que les entreprises apportent pour appuyer les activités d’intérêt général. Elles interviennent donc sans espérer une contrepartie directe, et ce dans divers domaines : social, culture, éducation, santé, sport, environnement, recherche… Le mécénat permet aux entreprises d’affirmer leur engouement pour les causes sociales et d’acquérir ainsi une bonne réputation.

L’Insertion par l’Activité Économique (IAE)

Les entreprises engagées dans l’insertion par l’activité économique (IAE) constituent des acteurs patents de la solidarité. L’IAE a pour but de permettre aux chômeurs ou aux personnes rencontrant des difficultés professionnelles de jouir de contrats de travail et de s’insérer facilement dans la société et dans le monde professionnel. Certaines modalités d’accueil et d’accompagnement ont été distinguées à cet effet par la loi du 29 juillet 1998 et la loi de cohésion sociale de 2005 : la production et la vente de biens et/ou services, l’extension des activités à caractère social, le développement de certains services pour les associations ou ONG.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here