La définition du mot « riche » varie d’une personne à une autre. En effet, certains associent l’enrichissement financier au salaire mensuel qu’ils perçoivent. Cependant, celui qui est riche est celui qui a su atteindre une liberté financière et qui a su se construire un patrimoine en investissant ses revenus. Si vous souhaitez devenir riche, nous vous proposons de découvrir dans la suite, trois secteurs dans lesquels vous pourrez investir.

L’immobilier

Pour devenir riche, vous avez la possibilité de vous lancer dans l’investissement immobilier. C’est d’ailleurs, la voie choisie par de nombreuses personnes comme Donald Trump pour devenir milliardaire. L’immobilier est un secteur disposant de plusieurs branches vers lesquelles vous pourrez vous tourner pour atteindre facilement la liberté financière.

Investissez des parts dans une SCPI

Lorsque vous décidez de devenir riche grâce à l’immobilier, vous pouvez par exemple investir des parts dans une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI). En plus de vous permettre d’investir, ces structures assurent la gestion du bien (entretien, recherche de locataire, etc.). De plus, les SCPI s’occupent de la recherche du parc immobilier à votre place. Chaque année, elles vous verseront une part des loyers en tenant compte de la somme investie.

Faites un placement dans une LMNP

Sigle de « Location de Meuble Non Professionnel », une LMNP est une résidence de tourisme ou d’affaire. Elle peut également être une résidence pour étudiants ou un établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes. L’avantage de ce placement réside dans le fait que vous aurez toujours des locataires. De plus, en investissant dans une LMNP, vous serez exonéré de l’impôt sur les revenus locatifs. Par ailleurs, l’immobilier comme la bourse permet de s’enrichir.

La bourse

L’investissement en bourse fait aussi partie des solutions pouvant vous permettre de devenir riche. En effet, certains investissements en bourse proposent un excellent taux de rendement. Par contre, la bourse peut tout de même être dangereuse. En réalité, personne n’est à l’abri des crises financières qui pourraient survenir au niveau des marchés. Si vous souhaitez faire un placement sans vous ruiner, vous devez suivre une formation en trading forex.

Ensuite, vous pourrez opter pour une plateforme de trading. Pour choisir un courtier en ligne, vous devez tenir compte de certains critères. Il est conseillé avant tout d’opter pour une plateforme qui affiche des tarifs imbattables et notamment au niveau des commissions. En plus de cela, nous vous recommandons de tenir compte de :

  • Sa solidité financière
  • Ses agréments auprès des autorités de tutelle européenne comme ASIC ou FCA
  • Sa réputation
  • Sa simplicité d’utilisation, etc.

Une fois que vous avez choisi le courtier en ligne qui répond à vos exigences, vous pouvez ouvrir un compte de trading. Par la suite, vérifiez et créditez votre compte. Choisissez ensuite une entreprise dans laquelle vous pouvez investir puis validez enfin votre placement. En ce qui concerne la rentabilité des actions cotées en bourse, elle est très variable. Mais, le rendement annuel de chaque actionnaire se situe généralement entre 4 et 8 % du montant investi.

Le crowdfunding

Le crowdfunding a vu le jour aux États-Unis et a conquis progressivement le continent européen. Également connu sous le nom de financement participatif, il consiste à fiancer un projet et se déroule sur des plateformes web spécialisées servant de ponts entre les porteurs de projet et les investisseurs.

Concrètement, dans le financement participatif, des porteurs de projet proposent des idées dans le but d’obtenir un financement de la part des investisseurs. Le crowdfunding est en quelque sorte une levée de fonds ou une collecte. Il existe plusieurs types de financement participatif. Le premier est le don et n’est pas vraiment avantageux pour un investisseur qui souhaite devenir riche, car il est sans contrepartie.

Toutefois, certains porteurs de projet bénéficiant du crowdfunding par le don récompensent les investisseurs avec des cadeaux pour les remercier. Le second type de financement participatif est le prêt. Encore appelé crowdlending, il est un système qui fonctionne comme les établissements bancaires et leurs prêts. Dans ce cas, vous allez avancer de l’argent à un porteur de projet qui va ensuite payer des intérêts.

Le financement participatif par souscription de titres ou de créances est le dernier type de crowdfunding. Il consiste à financer une entreprise dans le but de devenir actionnaire. Vous avez aussi la possibilité d’investir dans un projet précis et d’obtenir des intérêts. Ce placement fonctionne souvent dans le cas d’un crowdfunding immobilier.