L’accouchement est un moment important pour chaque mère et chaque enfant, peu importe le lieu où il se produit. Malheureusement, cet événement se produit souvent dans des conditions précaires dans les pays en développement. Dans cet article, nous examinerons de plus près les défis auxquels les mères et leurs bébés sont confrontés dans les pays en développement, ainsi que les solutions possibles pour améliorer les conditions de naissance. Nous verrons comment les efforts de santé mondiaux peuvent être orientés vers des solutions plus efficaces pour améliorer les conditions de naissance et offrir une meilleure qualité de soins aux mères et aux enfants dans les pays en développement.

L’accouchement dans les pays en développement et la nécessité d’améliorer les conditions de naissance


Depuis des décennies, les conditions d’accouchement dans les pays en développement sont loin d’être optimales. En effet, dans les pays en développement, en particulier en République Démocratique du Congo, en République Centrafricaine, au Togo et au Niger, les conditions de naissance sont très mauvaises et nécessitent des améliorations urgentes. Selon l’UNICEF, environ 3,1 millions de femmes et de jeunes filles dans ces pays en développement devront accoucher sans l’aide ou le soutien d’un professionnel de la santé qualifié. 

Les taux de mortalité maternelle sont également beaucoup trop élevés. Au Togo, le taux de mortalité maternelle est de 396 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2017, tandis qu’en République Démocratique du Congo le taux de mortalité maternelle est de 693 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2015. Ces chiffres sont beaucoup trop élevés et soulignent la nécessité urgente d’améliorer les conditions de naissance dans ces pays. Consultez l’article suivant pour en savoir plus.

Les causes des mauvaises conditions d’accouchement dans les pays en développement

Les causes à la base des mauvaises conditions d’accouchement dans les pays en développement sont nombreuses et complexes. Les principales sont les suivantes : 

  • Manque de personnel médical qualifié : Les soins prénatals et l’accouchement sont des domaines qui nécessitent des ressources et un personnel médical qualifié. Dans les pays en développement, le personnel médical est souvent insuffisant pour répondre aux besoins et à la demande ;
  • Accès limité à des installations médicales modernes : Dans de nombreux pays en développement, les femmes enceintes n’ont pas accès à des installations médicales modernes et à des technologies qui pourraient leur offrir un meilleur soutien et plus de sécurité pendant et après le travail. 
  • Pratiques traditionnelles inadéquates : Dans certains pays en développement, les femmes enceintes sont encore soumises à des pratiques traditionnelles inadéquates qui peuvent augmenter les risques d’accouchement compliqué. 
  • Manque d’accès à l’information: Les femmes enceintes souffrent également d’un manque d’accès à des informations sur les mesures à prendre pour assurer un accouchement sûr et sans complications.

Quelles solutions pour améliorer les conditions de naissance dans les pays en développement ?

Les conditions de naissance dans les pays en développement peuvent être améliorées par une variété de solutions. Une première mesure consiste à améliorer l’accès aux soins prénataux et à la maternité. En offrant aux femmes enceintes des consultations médicales supplémentaires et des soins prénataux appropriés, les risques de naissance prématurée et de complications pour la mère et le bébé sont considérablement réduits.

De plus, les femmes enceintes doivent disposer d’informations et d’accès à des contraceptifs appropriés afin d’encourager les grossesses à terme. De plus, le soutien financier et les subventions sont nécessaires pour que les femmes enceintes et les familles à revenu faible puissent avoir accès à des soins appropriés. Les aides peuvent inclure la gratuité des frais médicaux, l’allocation de nourriture supplémentaire et des logements sûrs pour les femmes enceintes.