Depuis que Mark Zuckerberg a changé le nom de son groupe de Facebook à Meta, le métavers, ce monde virtuel en pixel est sur le devant de la scène. Si les possibilités sont immenses pour ce que les spécialistes annoncent comme le futur d’Internet, son mode de fonctionnement est déjà expérimenté dans le monde vidéoludique. Zoom sur ce que pourrait être le jeu vidéo dans le futur dans le métavers.

La réalité virtuelle, dans la continuité du jeu vidéo

Le jeu vidéo évolue très rapidement, mais Internet a encore renforcé cette évolution. Aujourd’hui tous les jeux ou presque sont convertis au format numérique. Plus encore, nombre d’entre eux disposent des dernières technologies pour immerger les joueurs. Les jeux les plus anciens comme les échecs et le poker sont déjà disponibles en réalité virtuelle. En plus d’une immersion sans précédent, vous pourrez profiter de décors insolites. C’est notamment le cas de PokerStars VR qui vous permet de jouer au célèbre jeu de cartes dans un casino virtuel, un yacht de luxe ou bien même une station spatiale.

Cet engouement pour la réalité virtuelle a été bâti sur le succès du jeu en ligne. Les joueurs ont en effet découvert de multiples avantages exclusifs au format numérique. Pas besoin de ranger les pions ou les cartes après la partie, la possibilité de jouer avec des joueurs du monde entier en temps réel et la présence de chaque variante des jeux en quelques clics seulement. Ainsi, si vous voulez passer d’un poker classique à la variante omaha, c’est possible très rapidement. Pas besoin de redistribuer les cartes ou de faire attention au nombre de cartes de joueurs qui diffère selon les variantes. Il s’agit là d’un gain de temps, de confort qui a convaincu une grande partie des joueurs pourtant éloignés de la sphère vidéoludique au départ.

Le métavers s’inscrit dans cette droite lignée en intégrant le jeu dans un monde persistant qui pourra être aussi populaire que l’est Internet aujourd’hui.

Le jeu vidéo dans le métavers, une autre façon de jouer aux jeux vidéo

Plusieurs métavers sont d’ores et déjà accessibles avec les instruments adéquats. Si le casque de réalité virtuelle est très connu, d’autres instruments pour immerger les individus sont en développement.On peut notamment citer le gant haptique, qui permet de simuler le sens du toucher ou encore le tapis haptique, qui permet de marcher dans le métavers dans toutes les directions. Avec une immersion presque parfaite, il sera possible de jouer au basket avec un ballon numérique alors que vous êtes sur un véritable terrain. Muni de lunettes de réalité augmentée et de gants haptiques portatifs, une parcelle du métavers, ici le ballon, apparaîtra dans votre champ de vision. Plus encore, vous pourrez jouer avec un ami qui habite à des milliers de kilomètres de là. Lui sera dans le métavers et vous apparaîtra avec les lunettes de réalité augmentée.

Avec la réalité augmentée, le métavers pourra s’inviter sporadiquement dans le réel. 

Ce principe peut-être appliqué à tous les sports et les jeux du monde, abolissant les frontières et permettant d’allier la technologie avec une réelle dépense physique. Pour autant, les véritables jeux vidéo tels qu’on l’entend ne disparaîtront pas pour autant.Avec une immersion encore plus grande, les développeurs auront presque carte blanche pour penser des mondes et des intrigues.

Le métavers, un formidable outil pour développer des jeux vidéos

Le film Ready Player One dépeint parfaitement le métavers tels que pourrait l’imaginer les joueurs, mais surtout, les jeux à l’intérieur de celui-ci. Ainsi, un jeu de course sera tout aussi immersif que la partie de basket. Un MMORPG dans le métavers vous plongera dans un monde vaste et à taille humaine, comme si vous y étiez. La disparition de l’écran, du moins en apparence, transforme déjà complètement l’expérience du joueur dans les jeux en réalité virtuelle déjà sortie. Avec un monde numérique persistant, on peut imaginer des intrigues telles que les joueurs peuvent les inventer comme sur World of Warcraft, mais avec une immersion grandeur nature. Le jeu vidéo deviendra alors une extension de l’internet et du métavers. Il sera possible de jouer à la pétanque comme de se prendre pour un chevalier dans un monde imaginaire ou historique. Ou bien même de parcourir la ville numérique sur l’hoverboard de Retour vers le Futur 2, bien plus fun en apparence que la version réelle à roues. Un nouveau paradis pour les joueurs, et un défi pour l’industrie.