En France, le permis de chasse est obligatoire pour chasser le gibier aux périodes autorisées dans les zones réglementées. En effet, sous peine de contravention, tout chasseur en activité doit détenir son titre permanent du permis de chasse ainsi que sa validation annuelle. Comment obtenir votre permis de chasse ?

Les conditions d’inscription

Quel fusil de chasse choisir ; quelles munitions choisir ; quelle lunette d’affut choisir ? Ceux des questions que ne manquent pas de se poser tous les passionnés de chasse. Mais avant d’en arriver là, il est important de se conformer à la règlementation en obtenant son permis de chasse.

Certaines conditions sont nécessaires à l’obtention dudit permis. Il faut donc avoir 15 ans révolus ; fournir un certificat médical de moins de 2 mois attestant que l’état de santé physique et psychique du candidat est compatible avec la détention d’une arme.

Pour obtenir le permis pour la chasse en France, il faut également produire une attestation sur l’honneur qui certifie que vous n’êtes pas inscrit au Fichier National des personnes interdites d’Acquisition et de Détention d’Arme par les autorités administratives ou judiciaires.

Aussi vous ne devez pas avoir été condamné à plus de 6 mois de prison pour cause de rébellion ou de violence envers un agent de l’autorité publique. Les candidats doivent obligatoirement au préalable participer à une formation théorique et une formation pratique pour pouvoir être convoqués aux examens.

Les pièces à fournir pour l’inscription au permis de chasse 

En plus des attestations à produire, chaque candidat doit ajouter au dossier :

  • Une copie de l’attestation de formation théorique et pratique délivrée par la fédération (départementale ou interdépartementale des chasseurs) organisatrice de la formation.
  • Une photocopie de la carte d’identité (ou passeport pour les étrangers).
  • Deux photos d’identité identiques et récentes, qui respectent les normes fixées par l’administration.
  • Deux enveloppes vierges affranchies au tarif en vigueur, comportant l’adresse du candidat.
  • Un dépôt de la signature du demandeur (apposée sur le formulaire cerfa à remplir).
  • Un chèque ou mandat, d’un montant de 46 euros pour une personne majeure (redevance de 30 € et droit d’inscription de 16 €) ou de 31 euros pour une personne mineure (redevance de 15 € et droit d’inscription de 16 €), à l’ordre de l’agent comptable de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

L’examen proprement dit

Administrativement, l’examen du permis de chasser est organisé par l’Office Français de la Biodiversité (OFB) en collaboration avec les Fédérations Départementales des Chasseurs. Il se déroule en une journée et le candidat est soumis à des épreuves théoriques et pratiques.

En cas d’échec à l’une des 2 épreuves, le candidat est tenu de se présenter à une nouvelle session. L’épreuve théorique comprend 10 questions qui portent sur les espèces sauvages et leurs milieux, la chasse, l’emploi des armes et munitions, la sécurité, la règlementation de la chasse et la protection de la nature.

Les épreuves pratiques comportent 4 ateliers qui portent sur le tir à blanc, le démontage sommaire et le rangement d’une arme de chasse dans un véhicule, le tir réel sur plateaux d’argile avec cartouches à grenaille, arme à canons basculants ou semi-automatiques et une épreuve de tir à l’arme rayée sur cible un sanglier courant.

Précisons que tout comportement dangereux au cours des exercices pratiques est éliminatoire

Une fois le permis de chasse obtenu, l’obligation est faite à chaque chasseur de le faire valider tous les ans. Il doit aussi payer une cotisation pour pouvoir continuer à chasse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here