En sa qualité de revêtement de sol, le caillebotis peut être utilisé à différents endroits de la maison. Très pratique, il s’allie bien aux abords d’une piscine, à la surface d’une terrasse ou encore de la façade d’un bâtiment.

Cependant, le choix du caillebotis peut s’avérer complexe au regard des nombreuses propositions faites sur le marché. Pourtant, il est indispensable de choisir le revêtement en fonction de l’usage auquel il est prédestiné. Alors, si vous avez l’embarras du choix, découvrez quelques conseils ici.

Le caillebotis fait en acier

Grâce aux nombreuses propriétés dont il revêt, le caillebotis en acier est très recherché par les industries. En effet, sa texture antidérapante et sa capacité à résister aux produits chimiques font de lui un revêtement de sol adapté aux industries pharmaceutiques, chimiques et agroalimentaires.

De façon particulière, le caillebotis en inox est prisé dans ces secteurs d’activité, à cause de sa résistance extrême. Toutefois, les usages du revêtement vont bien au-delà de ceux évoqués plus haut ; car l’équipement s’avère aussi très pratique dans la construction des maisons.

À ce niveau, le caillebotis en métal travaillé peut être posé sur des marches d’escalier, des passerelles et des grilles. De plus, vous pouvez vous en servir comme élément de décoration sur les façades externes et internes du bâtiment.

Notez que l’usage externe de l’ouvrage est possible parce que le matériau a également la capacité de résister aux intempéries. Pour avoir un bel aspect du plancher chez vous, vous pouvez opter pour du caillebotis en inox. Et pour jouir d’une meilleure résistance à la rouille, préférez le caillebotis en métal galvanisé.

Le caillebotis fabriqué en plastique

Ce type de caillebotis convient surtout à la construction des terrasses et aux allées de jardins. En plus d’avoir une bonne durée de vie, le caillebotis en plastique s’accorde à tout type de sol, car ils sont faciles à poser et entretenir. Alors, en cas de besoin n’hésitez à passer un coup d’éponge ou de serpillère, puis rincez avec de l’eau.

Bien qu’ils soient en matière plastique, ces caillebotis vous offrent une excellente résistance aux glissades. Par ailleurs, ils ont une bonne endurance face à l’humidité, et sont très recommandés pour les zones à fortes intempéries.

Le caillebotis produit avec du caoutchouc

Tout comme le caillebotis en acier, le revêtement en caoutchouc s’installe aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur des maisons. Très appréciés pour leur résistance, ils sont également faciles d’entretien. Disponibles en formats variés, on peut les regrouper en deux grands groupes suivant leurs formes.

La première catégorie de caillebotis en caoutchouc se distingue par leurs grosses cavités. Ils sont presque semblables aux autres ouvrages en plastique ou en acier livrés dans le commerce. Ensuite, il y a les modèles à perforations restreintes et dotés d’une meilleure capacité antidérapante. Ceux-ci conviennent le mieux aux personnes à mobilité réduite.

Le caillebotis en bois

C’est le choix de caillebotis par excellence pour un usage extérieur. Ayant la capacité de résister aux diverses intempéries, l’ouvrage en bois ne se dégrade pas. Par conséquent, il s’emploie à de différentes fins telles que :

  • le revêtement des abords d’une piscine ;
  • la construction d’une terrasse ;
  • la réalisation d’une allée de jardins.

Si vous envisagez d’installer le caillebotis en bois à l’intérieur d’une maison, il serait judicieux de le mettre dans la salle d’eau. Il serait très pratique à la sortie d’une baignoire ou d’une douche.