La tomodensitométrie (TDM) encore appelée Scanner est un examen de la famille de l’imagerie médicale. Pour obtenir des images claires et précises des organes, elle se sert d’un système informatisé composé des rayons X. Ces derniers étant malsains pour la santé, le recours à la tomodensitométrie est demandé dans les cas extrêmes. Cependant, quels sont les maux les plus courants pour lesquels la tomodensitométrie est recommandée ? En voici trois.

Les hémorragies internes


Une hémorragie interne
est un écoulement important du sang en dehors des vaisseaux et à l’intérieur du corps, donc qui n’est pas visible. C’est la raison pour laquelle elle est très difficile à déceler, alors qu’il s’agit d’une urgence vitale. Cependant, il existe des symptômes qui permettent de formuler l’hypothèse d’une hémorragie interne même s’ils ne sont pas visibles chez toutes les victimes.

Malgré la présence de symptômes ou pas, pour confirmer l’hypothèse d’une hémorragie interne chez une victime d’un choc important, il lui faut faire un examen d’imagerie. À cet effet, une tomodensitométrie, c’est-à-dire faire passer la victime au Scanner, sera l’idéal pour détecter avec précision l’emplacement de l’hémorragie. Ce n’est qu’à la suite de cela qu’une intervention pourra avoir lieu pour arrêter le saignement.

Les cancers


Le cancer
est un mal qui sévit de nos jours et qui fait passer plus d’un de vie à trépas, s’il n’est pas vite détecté et traité. En effet, pour détecter un début de cancer, il faut réaliser une tomodensitométrie pour confirmer l’hypothèse afin de commencer tôt un traitement.

Par ailleurs, le cancer existe sur plusieurs formes et attaque différents organes. On a par exemple le :

  • Cancer des os ;
  • Cancer du foie ;
  • Cancer de la thyroïde ;
  • Cancer de l’estomac ;
  • Cancer de rein ;
  • Cancer du col de l’utérus, etc.

Ce n’est là que quelques types de cancers parmi tant d’autres avec les organes qu’il attaque.

Il est à préciser que la tomodensitométrie prend en compte l’examen de différentes zones du corps. On peut prescrire par exemple à un patient une tomodensitométrie du cerveau, du thorax, des poumons et voies respiratoires, etc., en fonction du mal dont il souffre. Cette diversité permet de détecter tous types de maux internes et avec précision.

Les tumeurs


Les tumeurs
sont semblables au cancer et sont réparties en deux grandes catégories : les tumeurs bénignes et les tumeurs malignes.

Les tumeurs bénignes

Ce genre de tumeur est locale et ne se développe pas au-delà du tissu dans lequel elle a pris naissance, mais peut atteindre un volume important. Elles ne réapparaissent pas après intervention chirurgicale. On peut les diagnostiquer à travers un examen d’imagerie, dont la tomodensitométrie.

Les tumeurs malignes

Encore appelées tumeurs cancéreuses, elles sont les plus dangereuses. Elles sont constituées de cellules anormales et envahissent les tissus voisins et donnent des tumeurs secondaires en attaquant d’autres organes. Leur dangerosité se trouve dans leur récidivisme même après ablation totale. C’est à cause de cela qu’un examen de tomodensitométrie est important pour vérifier si le traitement est efficace ou s’il y a eu récidive.

La tomodensitométrie est donc une technique d’imagerie moderne qui a toute son utilité et son importance dans la médecine, car elle aide à sauver des vies. Toutefois, il ne faut pas abuser de cette technologie afin de ne pas s’exposer à d’autres maux.